La méthode de Dieu pour nous amener à guérir de nos souffrances et de notre péché est faite avec patience et excellence : c’est un travail habile qui ne saurait être incomplet ou bâclé. Toute épreuve pour un chrétien a un but, celui de nous préparer pour un meilleur avenir. Dieu n’est donc ni absent ni en retard mais il agit avec précision et délicatesse.

La meilleure méthode de guérison

Venez, retournons à l’Eternel ! Car il a déchiré, mais il nous guérira; Il a frappé, mais il bandera nos plaies. Il nous rendra la vie […] il nous relèvera, et nous vivrons devant lui. (Osée 6:1)

La méthode du Seigneur pour nous guérir est la meilleure qui existe. Puisque c’est à Lui qu’appartient la guérison, c’est aussi à Lui qu’appartient le moyen de cette guérison. Si nous allions voir un chirurgien pour une grave affection dans notre corps, lui dirions-nous de quelle façon il doit s’y prendre ? Il semblerait plus sage de nous confier dans son savoir-faire et dans le protocole qui lui semble le plus approprié.

Dieu a l’expertise tant de nos corps que de nos coeurs.

Dieu a l’expertise tant de nos corps que de nos coeurs : il est digne de confiance. Elle sera bien faite, soyons en sûrs, l’oeuvre à laquelle le Roi glorieux aura voué ses soins particuliers. Il n’est pas un charlatan qui ne soignerait que les symptômes du mal, sans en soigner la cause. Il ne veut pas qu’une fois notre péché guéri, nous gardions l’affection pour ce péché. Il ne veut pas qu’une guérison physique résulte dans un amour éphémère qui se dissipera bien vite.

C’est pourquoi, puisque Dieu veut guérir le mal à la racine, il doit déchirer avant de guérir. Il brise avant de panser, sans quoi ce serait un travail incomplet. L’amour du Seigneur va jusque-là. Te trouves-tu dans une situation de souffrance qui t’accable malgré tes prières ? Es-tu écrasé par un mal qui te ronge ? Sens-tu le poids de la Loi plutôt que la légèreté de la grâce ? Ce sont probablement les prémiliminaires du pansement de la guérison, le début de l’opération du Saint-Esprit.

En Jésus se trouve le miracle

Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies. (Matthieu 8:17)

La corruption qui est attachée à nous est une maladie mortelle. Sans l’oeuvre de Jésus à la Croix, la guérison du Mal passerait par la mort, seul moyen de s’assurer de sa disparition. Ainsi la Loi précède la grâce. Nous ressentons parfois l’action convaincante de l’Esprit envers notre tendance au péché. Dieu nous fait parfois sentir le besoin avant d’y pourvoir. C’est salutaire pour nous de vivre l’absence pour que notre coeur cherche à nouveau sa présence.

Par la Croix, ce miracle permanent, il vaut la peine d’être courbé jusqu’à terre pour expérimenter la puissance de relèvement de Christ.

Le but ? Que nous réalisions encore l’immensité de l’oeuvre de Jésus, dont la mort nous épargne de souffrir de la mort éternelle. Jésus a satisfait cette mort à notre place. Ainsi la grâce qui nous a été faite devient pour nous l’objet d’une puissante adoration : Jésus prend sur lui notre péché, nos maladies et nous rend la vie ! Par la Croix, ce miracle permanent, il vaut la peine d’être courbé jusqu’à terre pour expérimenter la puissance de relèvement de Christ.

Ton relèvement est assuré

Voici, je lui donnerai la guérison et la santé, je les guérirai. (Jérémie 33:6a)

Ne désepère pas mon pauvre coeur, mais attache-toi à Lui ! Viens au Seigneur avec tes plaies saignantes et tes douloureuses meutrissures. Lui seul peut te guérir vraiment et c’est toute sa joie ! C’est l’oeuvre du Seigneur de soigner les coeurs brisés et il y est d’un glorieuse habileté. Présente-lui tes cuisantes blessures et laisse-le faire.

C’est l’oeuvre du Seigneur de soigner les coeurs brisés et il y est d’un glorieuse habileté.

Tu peux t’attendre à cette action de guérison avec calme et sans la redouter aucunement, puisque Jésus transforme cette sombre vallée en en chemin qui te mène à la gloire.

Peut-être qu’une préparation sera nécessaire. Peut-être une délicate incision devra-t-elle être faite pour une assurer une guérison complète. Mais le but du Divin chirurgien n’est pas ta souffrance mais bien ton rétablissement et ta joie complète. Son amour ira jusque là pour te relever et te voir sourire à nouveau.

Ô grand chirurgien, toi qui connaît mon corps et mon âme dont tu es l’Auteur, je viens devant toi pour être guéri(e). Accomplis ton art selon ta méthode car tu sais mieux que moi comment cette guérison promise devra s’opérer. Je m’abandonne à toi, divin docteur, père aimant. Je sais que tu le feras et je te fais confiance. Amen.

Suggestion d'articles phares ⭐

Voir tous les articles phares

Vous voulez recevoir les nouveaux articles par email ?

Quelle fréquence d'envoi d'email vous convient ? *



Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails.
* champ obligatoire